Depuis Turin : demi-journée médiévale à Sacra di San Michele

Depuis Turin : demi-journée médiévale à Sacra di San Michele

Sommaire
Introduction
Histoire de la Sacra di San Michele
Comment s’y rendre
Quoi explorer
Conseils pour explorer la Sacra di San Michele
Conclusion

Introduction

Sacra di San Michele, située à environ 1h de route de Turin, est une ancienne abbaye construite sur un pic rocheux qui domine la vallée de Susa. Aujourd’hui, l’abbaye est un lieu populaire pour les visiteurs qui souhaitent en savoir plus sur l’histoire et la culture médiévales.

L’abbaye a été fondée au XIe siècle par l’ordre des moines benedictins et a été construite en grande partie au XIIe siècle. Elle est composée de plusieurs bâtiments, dont une église, un cloître, des cellules monastiques et une bibliothèque. La plupart de ces bâtiments sont ouverts au public et il est possible de faire une visite guidée de l’abbaye.

La vue depuis l’abbaye est spectaculaire et il y a de nombreux sentiers de randonnée qui partent de l’abbaye et qui offrent de magnifiques panoramas sur la vallée. Si vous avez le temps, il est possible de faire une randonnée jusqu’au sommet du pic rocheux, qui est à environ 1 000 mètres d’altitude.

Si vous êtes intéressé par l’histoire et la culture médiévales, ou si vous souhaitez simplement profiter d’une belle journée en plein air, je vous recommande vivement de faire un tour à Sacra di San Michele.

Histoire de la Sacra di San Michele

Sacra di San Michele est une ancienne abbaye située dans les montagnes du Piémont, en Italie. Elle a été fondée au XIe siècle par l’ordre des moines bénédictins et a été restaurée au cours des siècles suivants. La Sacra di San Michele est un lieu important de pilgrimage médiéval, car elle est considérée comme le point de passage entre la terre et le ciel. La montagne sur laquelle elle est construite est appelée «le mont des anges».

L’abbaye a été construite en trois étapes. La première phase de construction a eu lieu entre 1059 et 1081. La deuxième phase de construction a eu lieu entre 1080 et 1132. La troisième phase de construction a eu lieu entre 1133 et 1200. La Sacra di San Michele a été consacrée en 1082 par le pape Urbain II.

L’abbaye a été construite en pierre de tuf, une roche volcanique qui se trouve dans les montagnes environnantes. La Sacra di San Michele est composée de trois bâtiments principaux : la basilique, le monastère et le cloître. La basilique est la plus grande des trois bâtiments et mesure 60 mètres de longueur sur 30 mètres de largeur. Elle est divisée en trois nefs par des colonnes en pierre. La nef centrale est la plus haute et mesure 20 mètres de hauteur. Les deux nefs latérales mesurent 10 mètres de hauteur.

Le monastère est situé à l’arrière de la basilique. Il est composé de plusieurs bâtiments, dont une bibliothèque, des cellules monastiques et une chapelle. Le cloître est situé entre la basilique et le monastère. Il est composé de quatre galeries couvertes qui entourent une cour centrale.

La Sacra di San Michele est un lieu important de pilgrimage médiéval. Chaque année, des milliers de pèlerins se rendent à l’abbaye pour prier et rendre hommage aux saints. La fête de la Sacra di San Michele est célébrée chaque année le 4 septembre.

Comment s’y rendre

Depuis Turin, il est facile de se rendre à Sacra di San Michele, une petite ville médiévale située au nord de l’Italie. Il suffit de prendre le train de Turin à Alessandria puis de faire une correspondance pour Asti. Le trajet dure environ deux heures et demie. Une fois à Asti, il faut prendre un bus pour Sacra di San Michele. Le bus part de la gare routière située au sud de la ville et il est possible de le prendre tous les jours. Le trajet dure environ une heure et demie.

Quoi explorer

Bâtie sur un pic rocheux à 1000 mètres d’altitude, la Sacra di San Michele est une ancienne abbaye médiévale fondée en 983 par le saint patron de Turin. Aujourd’hui, elle est l’un des lieux les plus visités de la région et un incontournable pour les amateurs d’histoire et de patrimoine.

La Sacra di San Michele est composée de plusieurs bâtiments, dont la tour carrée datant du 12ème siècle et la grande église abbatiale du 15ème siècle. Les visiteurs peuvent également admirer de nombreuses œuvres d’art, notamment des peintures et des sculptures.

L’abbaye est ouverte tous les jours de 9h à 17h30, et il est possible de rejoindre le site en bus depuis Turin.

Conseils pour explorer la Sacra di San Michele

1. Quelle est la Sacra di San Michele ?

La Sacra di San Michele est une abbaye bénédictine située sur une montagne à environ une heure de route au nord de Turin. L’abbaye a été construite au 11ème siècle et est entourée de magnifiques paysages de montagnes.

2. Que verrez-vous là-bas ?

L’abbaye est composée de nombreux bâtiments, dont la majestueuse église, le monastère, les cloîtres et les jardins. Les visiteurs peuvent également explorer les nombreux musées et galeries d’art de l’abbaye.

3. Que faire là-bas ?

Il y a de nombreuses activités à faire lors d’une visite à l’abbaye, comme des visites guidées de l’abbaye, de l’église et des musées. Les visiteurs peuvent également faire de la randonnée dans les environs de l’abbaye, ou tout simplement profiter du paysage.

4. Quand y aller ?

La meilleure période pour visiter l’abbaye est entre avril et octobre, quand les journées sont plus longues et que le temps est plus doux.

Conclusion

Aujourd’hui, nous avons quitté Turin et nous nous sommes dirigés vers Sacra di San Michele, une petite ville médiévale située au pied des Alpes. Nous avons visité le monastère, qui est l’un des plus anciens d’Italie, et nous avons eu la chance de participer à une messe. Nous avons ensuite déambulé dans les ruelles étroites de la ville avant de prendre le chemin du retour.

Cette courte excursion nous a permis de découvrir une autre facet de l’Italie, loin des grandes villes. Nous avons pu nous plonger dans l’atmosphère médiévale de la ville et du monastère et nous avons eu un aperçu de la vie des moines. C’est une expérience que nous recommandons à tous ceux qui visitent l’Italie !

Published by

Laisser un commentaire